Il n’est pas rare de voir Google prendre quelques libertés avec le contenu qui est présenté dans ses pages de résultats (SERPs). Nous voyons de plus en plus de Webmasters se plaindre des effets parfois parasites de cette nouvelle habitude du moteur de recherche. Il serait simpliste de dire que Google s’efforce d’afficher le meilleur contenu possible à ses utilisateurs. Il n’est pourtant pas si simple d’expliquer de manière tangible pourquoi et comment Google se comporte sur le sujet. N

Comprendre pourquoi Google modifie à loisir les titres des pages ou des meta descriptions

Tout d’abord, il faut savoir que Google n’est pas le seul à ne pas forcément présenter dans ses SERPs le contenu des balises Title et Meta-description renseignées par les éditeurs de sites. Yahoo et Bing se comportent de la même manière, et c’est d’ailleurs du côté de Sunnyvale (Siège de Yahoo) que nous avons trouvé quelques réponses. Un de ses ingénieurs, nommé Tapas Kanungo, a publié un article de recherche intitulé Title Selection Algorithms and User Satisfaction. Ce document présente notamment l’ensemble des sources qui permettraient aux moteurs de recherche d’afficher le titre de page le plus approprié :

  • La balise Title de la page
  • L’ancre des liens externes pointant vers votre page
  • L’ancre des liens internes
  • Le titre de la page ou du site sur Dmoz
  • Contenus des balises Hn

Ensuite, il faut bien faire la différence entre la meta description (description renseignée par le webmaster), et le snippet (extrait de la page présenté par les moteurs de recherche). S’agissant donc des snippets affichés par Google, nous avons identifié un dépôt de brevet soumis par Tapas Kanungo (toujours lui!) qui s’intitule “System and Method for Automatically Ranking Lines of Text” dans lequel on apprend comment un moteur de recherche pourrait attribuer un score à chaque phrase contenue dans une page. Jusque là, pas de quoi casser des briques… Pourtant, en y regardant de plus près, on apprend également qu’un moteur de recherche pourrait, dans chaque page, essayer d’identifier la phrase qui la décrit le mieux. On peut, dès lors, imaginer qu’un Google pourrait sélectionner une phrase de chaque page afin d’en faire son snippet. Mais cela ne règle pas toute la question si on n’aborde pas la dépendance du snippet à la requête de l’internaute.

Le brevet présente ainsi trois types de signaux qui influeraient sur le score de chaque ligne de texte d’une page, et donc sa probable prise en compte en tant que snippet :

  • La pertinence indépendamment de la requête de l’internaute : pour chaque ligne, le moteur de recherche attribue un score en fonction de la qualité du texte (présence de nom propres, de noms de marques, faible utilisation de mots génériques, position de la ligne dans la page…)
  • La pertinence en fonction de la requête de l’utilisateur : un moteur de recherche peut attribuer un score à une ligne en fonction de sa pertinence au regard de ce que souhaite trouver l’internaute. Il s’agît ici d’identifier pour chaque ligne si elle contient les termes recherchés. Le score dépendra alors du pourcentage de termes recherchés trouvés dans une phrase, le nombre de fois qu’ils y sont trouvés, ou encore si la requête est une sous-chaine de caractères inclue dans la phrase.
  • L’objet de la requête : à partir de la typologie de la recherche (transactionnelle, de navigation, ou informative), Google pourrait faire varier le score de chaque ligne, et donc présenter pour une même page plusieurs snippets en fonction de la recherche.

7 solutions pour maîtriser vos titres et snippets

  1. La première solution est évidemment de rédiger un titre  et une meta-description la plus adaptée au contenu de votre page. Si votre page présente une activité de “développement d’application iphone”, n’essayez pas en plus de rajouter dans le titre “développement web, et hebergement de sites web” car cela n’a rien à voir.
  2. Présentez dans votre page vos title et description : Idéalement, reprenez dans votre balise H1 le titre de votre page, dans votre balise H2 ou H3 des éléments de votre meta-description. Vous pouvez également placer une baseline en haut de page qui présentera une description de votre page.
  3. Utilisez les microformats ou respectez le balisage Schema.org pour présenter vos fiches produits par exemple (voir http://schema.org/Product et l’utilisation de la balise description)
  4. Assurez vous d’utiliser pour chaque lien interne vers votre page une ancre explicite, ie qui reprend tout ou partie du titre de la page. Idem pour les liens externes.
  5. Analysez les requêtes des internautes qui ont mené à votre page avec Xiti ou Google analytics. Pour chaque requête, regardez quel snippet Google affiche pour votre page et efforcez vous d’inclure dans votre meta description ces mots clés là. Car de toute évidence ils transforment en termes de trafic ;-)
  6. Bloquez l’utilisation de la description en provenance de Dmoz avec la balise :
    <meta name="robots" content="nosnippet">
  7. Evitez d’avoir des titres et des meta descriptions en doublons (Google Webmaster tools vous aidera en ce sens)

Bonus : une petite vidéo de Matt Cutts à propos des Titres et Snippets :